Alors, on dit “crêpe” ou “galette”?

0
189

Différence de recette, de cuisson, de lieu ou d’épaisseur? Pour la chandeleur, BFMTV.com tente de comprendre ce qui sépare une crêpe d’une galette.

Juste derrière le sempiternel débat “pain au chocolat ou chocolatine?“, pour la chandeleur, BFMTV.com a décidé de s’attaquer au second conflit culinaire qui déchire la France, et surtout la Bretagne: “crêpe ou galette?”. A ceux qui lèvent déjà les yeux au ciel en étant certains qu’il s’agit uniquement d’une différence de farine, vous avez tout faux.

“Il s’agit surtout d’une différence géographique entre la Basse et la Haute-Bretagne”, explique Gilles Isola, chef des travaux à l’école de maîtres crêpiers EMC2.

Grosso modo, “dans le Finistère, le Morbihan et une partie des Côtes d’Armor [Basse-Bretagne], on dit ‘crêpe salée’ dès qu’on utilise de la farine de sarrasin, ‘crêpe sucrée’ avec le froment. A l’Est de la région [Haute-Bretagne], on dit ‘galette’ quand on utilise le sarrasin, et ‘crêpe’ quand il s’agit de froment”, pour les recettes sucrées.  

“Une recette par clocher”

Le plat traditionnel de la ville de Rennes (Ille-et-Vilaine, donc Haute-Bretagne), s’appelle d’ailleurs la ‘galette saucisse’. Les supporters du Stade rennais sont même allés jusqu’à en faire un hymne: “galette-saucisse je t’aime, j’en mangerais des kilos”.

Certaines différences de recettes existent tout de même selon Gilles Isola:

“En Basse-Bretagne, on fait des crêpes plus fines et ‘craz'”, soit “croustillantes” en breton. “La galette est, elle, plus épaisse et ‘soupig'”, continue le professeur, ce qui signifie “moelleuse”. “Mais les ingrédients restent globalement les mêmes : Farine, eau, sel”, explique-t-il.

Mais bien prétentieux serait celui qui affirmerait détenir LA recette de la crêpe bretonne.

“En Bretagne pour les crêpes, on dit qu’il y a ‘une recette par clocher’. Certains rajoutent du miel, des œufs, du lait ribot ou encore du cidre, chacun a sa façon de faire”.

Gilles Isola lui-même suit une recette assez classique composée de farine, de sel, et d’eau, avec toutefois une petite spécificité personnelle: laisser sa pâte fermenter 6 heures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci de rentrer votre nom ici